Français Breton


Cours de danse
Cercles celtiques
Bibliographie
Liens Internet


DANSE BRETONNE
 

En Bretagne, tout était prétexte à la danse : les travaux des champs, les pardons, les mariages, etc... Aujourd'hui encore, cette activité est plus qu'un moyen agréable d'aborder la culture bretonne, elle permet l'intégration à un groupe. Aussi forte que soit la passion, le plaisir de la danse passe par l'apprentissage. Quelle que soit l'association choisie, le goût du danseur le mènera vers divers horizons. Il peut fréquenter :
- Les cours de danse : soirées-détente
- Les cercles celtiques, dans le but de présenter des spectacles en costume du terroir. Sans oublier les danses des autres pays celtiques : Ecosse, Irlande...

Dañs-Treger ou Dañs-Plaen
A l'aube de la deuxième guerre mondiale et des bouleversements politiques, économiques et culturels qu'elle entraînera, la danse populaire en Trégor a déjà changé de visage. Dansée sur tout le territoire trégorrois au début du XIXè siècle, l'ancienne suite "Treger" s'est vue très tôt remplacée, par le nord-est, par les quadrilles et les polkas d'origine étrangère. Au sud et à l'ouest, par contre, cette Dañs-Treger (d'où son nom par opposition à la Dañs Kernew et à la Dañs Leon, pays adjacents) résistera plus longtemps et ne sera détrônée, vers la fin du siècle, que par sa voisine cornouaillaise, la gavotte des "montagnes", la Dañs Kernew, avant que ne prennent place à leur tour les danses modernes. Le répertoire des derniers clarinettistes de cette région fut donc composé surtout de Dañs-Kernew, de quadrilles et de polkas, alors que celui de la génération de musiciens précédente n'était pour ainsi dire constitué que de Dañs-Treger, de dérobées et de rondes-jeux. Entre les deux guerres, ces bouleversements seront encore plus profonds : l'accordéon remplacera la clarinette et l'on ne dansera plus alors que sur des airs à la mode. Mais les valses musettes et les tangos ne seront que de pâles copies de ce qui se danse à Paris. L'appropriation collective de ces danses étrangères n'a plus, alors, engendré de création ou d'intégration locale originale, comme elle avait su le faire quelque dizaines d'années auparavant pour le quadrille ou la dérobée. La Dañs-Treger que l'on ressuscite actuellement est une danse de front qui était à l'époque très appréciée dans les campagnes du grand Plestin, autrement dit dans la partie ouest du Trégor-Goëlo. Elle s'éxécute face à face et comporte trois parties : une première partie ayant pour nom la dañs plaen (de front), un bal (en couple), et un passe-pied. La Dañs-Plaen (nom porté ailleurs dans le Trégor) ou Dañs-Treger ne doit en fait son salut qu'à Jean-Marie Le Guilcher qui a conduit dans les années 50 de nombreuses recherches sur elle, recueillant témoignages et musiques. D'autres collecteurs du 19ème et de ce siècle avaient aussi collecté une partie de ce patrimoine. Puis les centres culturels bretons de Nevez-Amzer à Trégastel, Saint-Gwénolé de Trévou-Tréguignec, et de Plestin se sont aussi penchés sur la question. A partir des travaux de Le Guilcher, ils ont reconstitué ce petit bijou du patrimoine dansé. Il ne faut pas oublier que c'est grâce à Dastum et à Bernard Lazbleiz que beaucoup de musiques et de chants ont été retrouvé. A l'heure actuelle il existe une association qui s'est donné pour but de promouvoir cette danse trégorroise.

Association Dañs-Treger
Le Bizec Louis 255, hent Lanskolva 22310 Plestin-les-Grèves 02.96.35.65.44


Le Blog de Ti ar Vro, retrouvez tous les jours l'info en temps réel de la culture bretonne en Trégor-Goëlo. Communiqués, annonces, dates de fêtes, articles... Ce blog est à vous. Vous pouvez y annoncer vos événéments ou réagir aux articles. >>>

Annuaires en ligne des associations et musiciens du Trégor-Goëlo >>>


Ti ar Vro Treger-Goueloù
Hent Jean Monnet
22140 Kawan/Cavan
Plgz : 02.96.49.80.55
Plr : 02.96.54.62.92
contact@tiarvro22.com



Recherchez sur tiarvro22.com

 

   
Création : Kenvodad Al Levrig 2007 [cornicdesign]