Français Breton


La préhistoire
L'Armorique Romaine
Le Diocèse de Tréguier
Le Moyen-Age
Du XVe à la révolution
Depuis 1789
Histoire du Goëlo
Bibliographie
Liens Internet

Le Trégor-Goëlo aujourd'hui


LE TREGOR À L'EPOQUE DE L'ARMORIQUE ROMAINE
 


Comme le reste de la péninsule armoricaine, le Trégor entre dans l'histoire avec la conquête romaine de 57-56 avant Jésus-Christ. A cette époque, il faisait partie du territoire du peuple celte des Osismes, établi dans le Finistère actuel et l'ouest des Côtes d'Armor jusqu'à la rive du Gouët. L'occupation romaine y eut pour centre la localité de VETUS CIVITAS (aujourd'hui le COZ YAUDET), et le millier de pièces d'Auguste à Valentinien II qui y furent trouvées sont la preuve de son occupation du Ier au Ve siècle.

L'Armorique romaine fut innervée par un réseau routier dense. Le Trégor fut traversé par un des trois grands axes longitudinaux qui parcouraient la péninsule d'est en ouest en l'occurence la voie nord reliant SUINDINUM (Le Mans) à la pointe septentrionale du Finistère et qui passait par Guingamp et Morlaix. A cette grande pénétrante se greffaient d'autres voies reliant le chef-lieu des "civitates" aux diverses bourgades de leur territoire ; Ainsi on pouvait aller directement de Carhaix à Tréguier, Lannion ou Morlaix.

La romanisation, phénomène urbain avant tout, fut relativement faible en Trégor : à part le COZ YAUDET, les deux seules agglomérations notables étaient situées à l'emplacement de Lannion et Morlaix.

A la fin du IIIe siècle de notre ère, le Trégor et l'Armorique en général subissent une crise économique et le contrecoup de raids de Saxons : des "villae" sont abandonnées, des monnaies enfouies, signes de troubles importants. Au IVe siècle, les autorités romaines réorganisent le système de défense côtière contre les attaques saxonnes ; ainsi des fortifications furent érigées au COZ YAUDET, et la ligne Trieux-Leff adoptée comme frontière entre les territoires d'ALET (Saint-Malo) et du Yaudet : la limite orientale du Trégor est définitivement fixée.

Dans le dernier quart du IVe siècle et au début du Ve siècle, la défense du territoire devenant de plus en plus difficile, il est fait appel par les Armoricains à des Bretons insulaires du Pays de Galles, de la Cornouaille et du sud de la Bretagne, eux-mêmes exposés aux pressions des Irlandais. Ce mouvement s'amplifia considérablement et à la fin du Ve siècle, Le Trégor, en particulier, et l'Armorique, en général, étaient presque devenus bretons. Les migrations se poursuivirent au VI siècle.


Le Blog de Ti ar Vro, retrouvez tous les jours l'info en temps réel de la culture bretonne en Trégor-Goëlo. Communiqués, annonces, dates de fêtes, articles... Ce blog est à vous. Vous pouvez y annoncer vos événéments ou réagir aux articles. >>>

Annuaires en ligne des associations et musiciens du Trégor-Goëlo >>>


Ti ar Vro Treger-Goueloù
Hent Jean Monnet
22140 Kawan/Cavan
Plgz : 02.96.49.80.55
Plr : 02.96.54.62.92
contact@tiarvro22.com



Recherchez sur tiarvro22.com

 

   
Création : Kenvodad Al Levrig 2007 [cornicdesign]